Collaboration dans la chaîne d'approvisionnement, une opportunité de 195 milliards de dollars

0
90

Des milliards de dollars sont mûrs pour la prise. Le dernier rapport de Coresight Research attribue une augmentation de 4% des ventes aux détaillants et fournisseurs utilisant des données de vente et d'inventaire partagées pour améliorer les performances. Les ventes au détail aux États-Unis devant dépasser 4,89 billions de dollars en 2020, cela équivaut à une opportunité de 195 milliards de dollars. Alors, comment un détaillant ou un fournisseur le garantit-il? Collaboration dans la chaîne d'approvisionnement à l'aide des données des points de vente.

Les détaillants partagent les données sur les ventes et les stocks avec leurs fournisseurs pour trouver les écarts et les opportunités de vente, ce qui se traduit par une augmentation des ventes et un inventaire optimisé. J'ai vu cela maintes et maintes fois au cours de mes années de travail avec des détaillants et des fournisseurs. Un fournisseur identifiera l'article le plus vendu que le détaillant ne vend pas. Ils repéreront des stocks inexploités bloqués dans une région de vente médiocre; la liste continue. Lorsque ces informations sont portées à l’attention d’un acheteur, une action immédiate peut influencer les ventes en cours de saison.

L'autonomisation des fournisseurs est une bonne affaire

Les détaillants disposent d'équipes d'achat plus réduites, couvrant plus de catégories et responsables de budgets ouverts à l'achat plus importants. Ils n’ont tout simplement pas le temps de passer au crible les données de vente et d’inventaire et de dénicher des opportunités. Au lieu de cela, beaucoup font appel à leur communauté de fournisseurs. Les fournisseurs connaissent leurs produits et sont armés de données de vente et d'inventaire; ils peuvent surveiller les performances. Le résultat est des informations et des modifications recommandées à l'assortiment, à l'allocation et à l'inventaire qui offrent une valeur aux deux parties.

L'une des parties les plus pertinentes de la dernière étude de Coresight Research était la citation suivante:

«Un fournisseur éduqué est le meilleur partenaire.»

Rien de plus vrai. L'intelligence de vente au détail et la collaboration dans la chaîne d'approvisionnement bénéficient, éduquent et équipent le détaillant et le fournisseur pour qu'ils travaillent en équipe. Deux têtes valent toujours mieux qu'une.

Téléchargez le rapport pour voir des exemples spécifiques de la manière dont les fournisseurs ont trouvé des opportunités commerciales dans les données. Et ils ont entraîné des augmentations mesurables des ventes.

Télécharger le rapport (téléchargement GRATUIT)

La collaboration dans la chaîne d'approvisionnement n'est pas universelle

Tous les détaillants ne partagent pas les données de la même manière ou au même degré. Coresight a identifié trois archétypes de détaillants allant du partage limité à un partenariat complet avec les fournisseurs. Chez SPS, nous avons des détaillants dans chacune de ces catégories. De plus en plus de détaillants font le «tout» et partagent des données avec 75% ou plus de leurs fournisseurs. Ils attendent et chargent les fournisseurs de trouver des opportunités. Les fournisseurs sont impatients de le faire car cela signifie une augmentation des affaires pour les deux parties.

Même les détaillants qui partagent rarement des données peuvent commencer à voir des résultats. Comme tout dans la vie, vous n'en tirez que ce que vous y mettez. Plus les détaillants feront confiance à leurs fournisseurs en matière de données, plus ils verront ces fournisseurs répondre avec des informations et des opportunités basées sur les données.

La confiance repose sur la transparence

Personne n’aime entendre de mauvaises nouvelles, mais c’est nécessaire. Les fournisseurs utilisent des données partagées pour minimiser les risques et identifier les produits sous-performants. Un fournisseur a indiqué que c'était "important de ne pas écraser les résultats historiques s'ils n'étaient pas favorables. Explorer pourquoi les résultats ne sont pas bons et les ajustements à apporter contribue davantage à renforcer la crédibilité. Essayer de rendre les chiffres meilleurs qu'ils ne le sont en réalité ne fait que diminuer la confiance et la crédibilité. »

La collaboration des partenaires commerciaux est basée sur des partenariats de confiance. Sans conversations transparentes et honnêtes, cela ne peut pas arriver.

Le rapport Coresight a identifié trois bonnes pratiques pour les fournisseurs, sur la base des entretiens qu'ils ont menés avec ces entreprises. Ils comprennent:

  1. Soyez transparent sur les résultats
  2. Apportez des données dans la conversation
  3. Identifier de nouvelles ventes et opportunités

Suivi de l'inventaire pendant la pandémie

Ces derniers mois, le partage de données a été une bouée de sauvetage pour les détaillants et les fournisseurs. Ensemble, ils sont en mesure de surveiller les ventes du commerce électronique au fur et à mesure que les ventes passent de la brique et du mortier. Ils ont pu déplacer les stocks des États ou des régions fermés pour soutenir les magasins et les centres de distribution qui rouvraient. Sans données partagées et collaboration dans la chaîne d'approvisionnement, ces conversations et actions rapides n'auraient pas pu avoir lieu.

Nos utilisateurs d'analyse ont augmenté la fréquence à laquelle ils accédaient aux données de vente. De nombreux fournisseurs et détaillants ont partagé que l'intelligence du commerce de détail et la collaboration dans la chaîne d'approvisionnement leur permettaient de pivoter rapidement.

Lors d'une récente conversation ON>, Kari Vasbinder, directeur de la planification et de l'analyse chez The North Face a partagé son expérience. Lorsque COVID-19 a commencé, ils ont vu une augmentation immédiate des ventes sur tous les articles liés à la randonnée ou au camping. Ils ont utilisé SPS Commerce Analytics pour identifier les styles recherchés par les consommateurs et trouver un inventaire disponible dans les mêmes produits ou des produits similaires. L’équipe de vente de l’entreprise a travaillé avec ses détaillants pour placer ces articles dans des magasins ou des entrepôts en ligne. Cette action a relancé les ventes.

Si vous n'êtes pas encore convaincu que la collaboration dans la chaîne d'approvisionnement peut aider votre entreprise, téléchargez l'étude de recherche. Ou organisez un moment pour parler avec l'un de nos experts dès aujourd'hui.